Les Correspondances

Dire adieux à demain

12 juillet 2017
adieux à demain ailleurs

Photographie Alexandre Fambo ©

Voici demain, l’aube du jour qui se lève
Dans le cœur en proie de sentiments rebelles.
La brume neuve du matin appareille
Avec l’amertume du jour qui se renouvelle.

Lire la suite!

Les Émotions

La Mer

23 juin 2017
La Mer - Les frustrations romantiques

Photographie Alexandre Fambo ©

À la marge de mes souvenirs d’été,
Loin de la ville et de son parfum pollué,
Il y a l’émotion d’un bonheur épuré.

Lire la suite!

Les Correspondances

Élection présidentielle 2017 : Le printemps qui vient

28 avril 2017

Le printemps qui vient

Le printemps qui vient est le crépitement d’un coup de colère jusque-là silencieux, juste et souverain où « le bruit » traduit « la fureur » et «le tumulte » prépare « le fracas ». Comme un vent tiède qui souffle sur la braise du désespoir et attise la révolte des personnes aux têtes dures, lassées par les mensonges et les trahisons envers la devise républicaine : « Liberté, Égalité, Fraternité ».

En ce lundi matin, 24 avril, le soleil rayonne dans le ciel bleu de Dijon et le calme y règne comme un lendemain de tristesse. Je perçois malgré tout l’espoir d’un matin neuf qui s’annonce, comme une rosée se promène le long d’une rose en esquivant ses épines. Soudain, la réalité me rattrape au pied de l’arc de triomphe local où est inscrit en vert : « Macron, tête de con ». J’ignore les motivations de cette insulte que je désapprouve mais, voici que me vient en mémoire une allocution d’une voix lointaine et pesante à la fois : « Je suis le bruit et la fureur, le tumulte et le fracas, celui de notre temps, de notre époque, c’est l’heure des caractères et cette salle est remplie de mauvaises têtes ». Ainsi commence mon réquisitoire de cette élection présidentielle.

Lire la suite!

Les Émotions

À une inconnue (Deuxième partie)

2 avril 2017
à une inconnue

Photographie Alexandre Fambo ©

Quand par un temps paresseux
Je m’endors sur le feuillage
De mes pensées fumeuses, je voyage.
Je rêve de tes yeux verts mystérieux
Et de tes baisers longs chaleureux,
Qui réchauffent mes sombres nuits d’hiver.

Lire la suite!

Les Émotions

À une inconnue (Première partie)

19 janvier 2017
à une inconnue

Photographie Alexandre Fambo ©

Belle inconnue d’un moment instantané
Dont de l’amour mon cœur fut damné !

Pendant que mes rêves s’assoupissaient
Doucement, le temps s’effaçait
Dans les abîmes de mes affreuses pensées.
Surgit de l’ombre une mystérieuse fée
Vêtue de soie aux senteurs d’acajou.

Lire la suite!

Les Correspondances

Lettre du front n°2016 – Les solitudes de l’hiver

29 décembre 2016
Lettre du front n°2016 - Les solitudes de l'hiver

Photographie Alexandre Fambo ©

Ma chère Louise, mon enfant, mon ange.

Je t’écris cette lettre du front où la guerre fait rage afin de te faire parvenir le déroulé brut de mes émotions humides. C’est le vent froid de mes pensées qui souffle sur mes espérances et mon seul oxygène ici est l’odeur de ma plume. Tu trouveras dans mes correspondances les échantillons de mes rêves décomposés, je reste persuadé que tu pourras reconstruire le puzzle de ma vie estropiée. Je t’en sais capable car personne d’autre que toi ne pourrait me comprendre. C’est l’ADN de mes sentiments qui coule dans tes veines telles les larmes d’une vie à la déveine.

Ma chère enfant, voici l’hiver des émotions amères qui aiguise ma plume de vers. Des mots, noirs de peur, tachent les lignes blanches de ma vie le long des pages vierges quand la peine envahit mes souvenirs. J’ai grandi loin de la mer, à l’abri du besoin, mais dans l’ombre de l’amour du père. J’ai dû jeter l’ancre du bonheur à l’automne de mon enfance. J’ai vu le bonheur prendre le large avec mes rêves d’enfant sur les quais sombres de ma mémoire. Il y a longtemps déjà que j’ai voué le sort de mes rêves à la mort. Souvent, le vent de mes souvenirs douloureux porte le fracas de mes peines silencieuses. En effet, J’ai dû forcer l’oubli de la voix de la mer, pour diriger mes voiles vers des terres inconnues. Et des vents contraires qui soufflaient dans mon esprit, j’ai dû implorer la fatalité de l’être démuni.

Lire la suite!

Les Fantaisies

candidature à l’élection présidentielle 2017

25 novembre 2016

Après avoir longuement réfléchi dans ma maison de campagne à Champigny-sur-Marne, j’ai décidé de présenter ma candidature à l’élection présidentielle 2017. Trop, c’est trop! Moi, homme noir au sang mêlé, mangeur d’arachides et de maïs grillés (sans oublier l’avocat) ne peux accepter l’état dans lequel se trouve notre pays!

Mes chers con(citoyens), la démarche que j’entreprends aujourd’hui avec vous doit nourrir l’espoir du renouveau pour la France. Dans tout le pays, que j’ai pu visiter grâce aux réseaux sociaux (snapchat, twitter etc…) et Google Earth, j’ai senti en vous un profond mécontentement, une détresse et méfiance à l’égard des hommes politiques. Cela ne peut plus durer ! Car la France, ce pays que chacun d’entre nous portons dans nos cœurs (et je ne parle même pas du slip français) mérite un destin à la hauteur de vos espérances. Nous devons plus que jamais réaffirmer notre culture, nos valeurs humanistes et nos modes de vies dans un monde qui change et bouge à la vitesse des doigts qui tweetent.

La France ce n’est pas le renoncement, La France ce n’est pas la fatalité, non mes chers amis la France c’est le combat d’une vie meilleure, c’est le progrès ! Alors non, nous n’allons pas nous résigner à la droite, à la gauche, au centre et aux extrémités de nos doigts de pied. Nous allons nous battre pour reprendre le pouvoir, nous allons nous battre pour attraper le totem de la liberté !

Alors si vous décidiez de m’accorder votre confiance je mettrais en place 10 mesures qui me paraissent essentielles pour que notre pays retrouve sa grandeur économique !

  1. Si je n’applique pas le programme sur lequel vous m’avez fait confiance… qu’on me guillotine car j’aurais trompé votre confiance !
  2. J’instaurerais dans notre constitution le vote blanc comme suffrage exprimé et donc comptabilisé.
  3. Je diviserais le nombre d’élus par 2 dans toutes les chambres représentatives et j’instaurerais la proportionnelle à l’assemblée nationale ainsi que le mandat unique pour tout élu de France.
  4. Je plafonnerai l’âge et les retraites des élus à la moyenne nationale de tous les retraités de France. Les ex-élus et ex-ministres devront dorénavant pointer à pole emploi pour avoir leurs allocations.
  5. Je plafonnerai les salaires des élus sur la base du SMIC : 9,67€ brut de l’heure et chaque année un coup de pouce de 0,3%.
  6. Les élus s’acquitteront d’un loyer pour leur appartement de fonction et devront se déplacer en Uber et ou en métro avec leur carte orange dézonée.
  7. Je supprimerais le financement des médias privés et l’on créera une presse d’utilité publique comme pour la télévision.
  8. Il n’y aura plus de justices spéciales pour les élus et ministres et tous les hommes politiques qui seront condamnés prendraient leur quartier à la prison de Fleury-Merogis.
  9. Je garantirai dans la constitution l’augmentation de fonctionnaires (2% par an) dans les services publics ci-dessous : l’éducation, la santé, la police, les transports publics, la justice et l’armée.
  10. Et enfin, je mettrai Maître Gims, TPMP, et toutes les émissions de télé-réalité en prison pour crime de guerre contre l’humanité de notre jeunesse !

La France n’est pas le problème, la France est la solution! Vive la République et Vive la France!

#LesFrustrationsDeMai2017

Le communiqué de presse